On the road again !

25092008

Après trois mois de disette, résumé des épisodes précédents …

Fin juin. La fin de mon stage s’annonce. Rédaction de mon rapport, préparation de l’oral et recherche d’un emploi. Pas le temps de s’ennuyer à Torino. Après cinq semaines de pluie il fait maintenant trop chaud pour sortir dehors. Cela tombe bien j’ai plus le temps de me promener ! Ouf le rapport est bouclé à temps. Désormais je peux aborder sereinement mon retour en France. Le temps est venu des adieux. Mes collègues de travail que je ne remercierai jamais assez pour leur accueil, mes deux adorables colocataires et enfin mes propriétaires aux petits soins. Trois mois. C’est la seconde fois que j’ai un goût d’inachevé. On commence juste à prendre ses repères dans la ville, à apprendre la langue du pays (enfin c’est pas vrai pour le finnois …), à faire des connaissances par la même occasion, … et voilà qu’il faut partir. Bref  c’était noté dans le contrat : stage de 3 mois (et pas un de plus).

De retour au pays, pas le temps de se poser. Soutenance de stage qui a visiblement conquis le jury. Il faut dire que le public était de mon côté : quatre collègues avaient fait le déplacement depuis Settimo ! J’étais vraiment ravi de leur présence. Un bonne table de Limoges suivie d’une brasserie et voilà c’est fini. Nos chemins se séparent. Ciao !

Diplôme en poche il ne me reste plus qu’à trouver un emploi. Pour çà j’avais pris les devants. Dès la fin du mois de juin j’avais quatres entretiens plus ou moins fixés. Paris, Angoulême, Toulouse et Cologne (Allemagne). J’ai ainsi ajouté deux entretiens à mon emploi saisonnier au mois de juillet. En août pas de boulot alors du repos devant les J.O. et bien sûr deux autres entretiens. Pour les entretiens en France j’ai effectué les trajets en voiture mais je ne pouvais pas me le permettre pour monter à Cologne.

ThalysC’est donc en train que je me suis rendu en Allemagne. Pas de soucis à l’aller. L’entretien se passe bien. Mais voici l’heure du retour qui fut un peu plus mouvementé. Déjà je remarque un ralentissement anormal. Le Thalys s’immobilise quelques minutes puis repart. Bon çà devrait passer pour ma correspondance mais faudra pas trainer. En gare de Bruxelles l’arrêt me semble bien long. En effet après quinze minutes on nous annonce tout simplement qu’il n’y a pas de chauffeur de train pour continuer le parcours jusqu’à Paris gare du Nord. Je vais peut être vous l’apprendre mais je n’ai pas encore mon permis pour le train alors c’est avec grande déception que je l’annonce à mes 7 voisins de salon. Cet évènement a permis de converser et de le prendre avec humour. Et c’est là que je réalise que je peux prendre ma correspondance pour la gare d’austerlitz et me la mettre au … ! Bref je ne suis pas seul dans cette galère. Arrivé à quai je marche à grand pas à l’accueil Thalys. Une seule personne pour renseigner à grande vitesse tous ces voyageurs inquiets. Ma réactivité m’a permis d’être second dans la file d’attente … ah non troisième je viens de me faire doubler par un couple de cons. A noter que cette espèce n’est malheureusement pas en voie de disparition. Je reste poli en indiquant que j’étais là avant eux, etc. Mais le con est sourd et têtu alors il insiste. Lorsque son tour arrive il n’a pas le document nécessaire et se fait gentilment remercier par la guichetière puis par moi-même. Je suis pris en charge, il faut le dire rapidement. Je partage le taxi avec une belge. Notre chauffeur de taxi a manqué d’accidenté son véhicule plusieurs fois mais il y parvient quand même au moment de nous déposer devant l’hotel. Il est temps de quitter ce périple pour une calme chambre d’hotel. Il est tard je n’ai pas dîner. Je me console avec le mini-bar, pas de scrupule c’est la SNCF qui régale ! Lendemain matin dix minutes de marche pour rejoindre la gare d’Austerlitz. Arrivée à Limoges avec plus de douze heures de retard. Ainsi s’est cloturée ma session d’entretiens d’embauche.

Déjà fin août. Le verdict tombe. Suite aux emplois proposés par les entreprises il ne me faut pas longtemps pour faire le choix. C’est décidé je vais travailler en Allemagne.drapeau_allemand Je vais participer au développement de carrosseries automobiles comme « cad designer » (çà sonne mieux que dessinateur/projeteur !). Je commence le 1er octobre en cdi. Outre de nombreuses démarches administratives il me fallait en priorité trouver un logement. C’est fait. C’est une colocation enfin c’est un peu plus que çà. En effet il y a douze chambres. Cela tombe bien car je cherchais un logement où je ne serai pas seul et où je pourrai communiquer en anglais. Ah oui je ne parle pas un mot d’allemand. Je vous rassure l’entreprise est au courant. D’ailleurs elle est composée d’une trentaine de nationalités. Vous comprendrez aisément que l’anglais est la première langue parlée dans son enceinte. Bien sûr parler allemand sera un plus indéniable surtout pour la vie en dehors du travail. C’est certain je vais m’inscrire dès que possible aux cours proposés par l’entreprise ! Voici un nouveau challenge à relever. On the road again !

Le départ est programmé demain. 1100 km de routes (un périple avec une Clio I !) avec une belle escale à Strasbourg le temps du week-end. Lundi je m’installe et mercredi « top à la vachette ! ». Le début de ma vie professionnelle. Fini les belles années étudiantes … nostalgie. Hommage à la LiPro MNP »2″R et en particulier aux gradés MNP »3″R !




Le trot c’est trop !

29022008

J’ai toujours aimé voir les chevaux, magnifique animal et depuis toujours lié à l’Homme. Il m’arrivait de regarder des courses à la TV. C’est tout.

 

Essai sulky prototype

Et puis cette année le projet tuteuré « Sulky » dans le cadre de ma formation. Pour des raisons de confidentialité avec l’industriel, qui a lancé ce projet il y a maintenant 3 ans, je ne peux pas divulguer le sujet et les détails. Bref j’ai dû m’intéresser de prêt au monde du trot attelé et plus précisément à la conception des sulkys de compétition. Le sulky c’est la « charrette à 2 roues » que tractent les chevaux pour les non-initiés. La personne qui est assise dessus est le « driver » (prononcé à la française !). J’ai donc multiplié le visionage de courses ce qui m’a permis d’approfondir ma connaissance des chevaux, drivers, entraineurs, …

Après la course, les chevaux sont désattelés dans la zone de pesage Puis dans le cadre du projet notre équipe s’est rendu le 24 janvier 2008 à Vincennes, temple européen du trot monté et attelé, afin d’assister à une réunion (9 courses) … côté propriétaires ! Nous étions privilégiés. Le temps de voir les courses, d’en prendre plein les yeux et de parier (perdre) quelques euros. De bons souvenirs malgré un temps gris.

 

Enfin le 17 février, récidive. Cette fois-ci, accompagné de mes parents, nous avons assisté à une belle réunion dont le Prix de Paris qui fait parti du tryptique (Prix d’Amérique, Prix de France et Prix de Paris). Le tout agrémenté du restaurant panoramique au déjeuner avec cette fois-ci un temps ensoleillé !

Vue du restaurant panoramique

Le trot, surtout attelé, est devenu une passion. Je suis de près les résultats d’autant plus que Igor-Pierre Blanchon, entraineur (et parfois driver) de renommé (entraineur de Marathon Man, vainqueur du GNT en 2006 ; et autres athlètes), réside à Flavignac près de chez moi.

 

 

Références : cheval-français.com / geny.com / pmu.fr / zeturf.com




Fin de vie … d’étudiant

21022008

Après une interruption de quelques mois voici la reprise d’écriture d’articles … qui ne fait que commencer.

Je suis en Licence Professionnelle Production Industrielle spécialité Maquettage Numérique et Prototypage Rapide. Ok ça ne vous dit rien … En bref c’est une formation qui nous prépare à intégrer des Bureaux d’Etudes (sous-traitants automobile, aéronautique, …) où l’on conçoit principalement des produits industrielles, des machines et autres via le logiciel CATIA utilisé par tous les industriels à l’échelle mondiale. Notre travail ne se limite pas à travailler devant un écran d’ordinateur mais c’est un bon raccourci en début de carrière. L’évolution dans l’entreprise est Chef de Projet puis Chargé d’Affaires où l’on aborde alors plus la gestion que la partie technique. C’est pour cette raison que cette Licence est intéressante puisque l’on nous enseigne ces deux aspects indispensables à notre insertion professionnelle.

Pour conclure ma formation, comme en DUT 2ème année, je vais effectuer un stage de 3 mois. Après la Finlande … l’Italie. Plus précisément Turin où je vais probablement rencontrer des personnes et paysages opposés à la Scandinavie. Le grand écart ! Il faut savoir que je ne parle pas un mot d’italien. Et contrairement à la Finlande l’anglais est très peu parlé. Alors j’apprendrai sur place les rudiments. Le français devrait me servir dans cette ville plutôt proche de notre frontière. A ce sujet je suis toujours à la recherche d’un logement sur Turin … A bon entendeur ! Ce stage clotuerera mon statut d’étudiant. Je serais alors sur le marché du travail.

Dans les prochains mois vous pourrez découvrir ici des photos et articles made in Italy.




OM « droit au trou »

17102007

Source : lequipe.fr

 La cour d’appel d’Aix-en-Provence a revu à la baisse mercredi les condamnations dans l’affaire des transferts suspects de l’Olympique de Marseille entre 1997 et 1999. Rolland Courbis qui avait été condamné dans un premier temps à trois ans et demi de prison ferme et 375 000 euros d’amende pour faux, usage et complicité de faux, complicité et recel d’abus de biens sociaux, a vu sa sanction réduite à deux ans ferme (un an ferme et un an de révocation de sursis) et 200 000 euros d’amende. Il échappe surtout à ce qui aurait constitué le pire à ses yeux : une interdiction d’exercer dans le football pendant cinq ans. Le coach de Montpellier dispose désormais de cinq jours pour se pourvoir en cassation. Une saisine qui est suspensive et lui permettrait de rester en liberté, sauf en cas de mandat de dépôt demandé par la Cour.

«Je suis content et satisfait d’avoir été partiellement entendu, mais entendu quand-même, et de pouvoir continuer à exercer mon métier, a-t-il réagi. Pour ce qui est des peines, nous allons discuter avec nos avocats, compte-tenu du fait que, voici 17 ans de cela, j’ai déjà fait trois mois et demi de préventive». Ses avocats vont tenter de négocier un aménagement de sa peine de prison, théoriquement envisageable uniquement jusqu’à un an ferme, et lui permettre ainsi de continuer à coacher. «Nous espérons qu’il pourra terminer la saison à Montpellier», a déclaré l’un de ses avocats, Me Frédéric Monneret.

L’actionnaire principal du club, Robert Louis-Dreyfus, absent de l’audience en raison d’un déplacement en Chine, a été condamné à dix mois de prison avec sursis et à une amende de 200 000 euros pour abus de biens sociaux. «Nous constatons une réduction considérable de la peine. C’est un pas énorme fait en faveur de Robert Louis-Dreyfus, même s’il est insuffisant et que l’on aurait souhaité la relaxe», a réagi Me Sophie Bottaï, l’une de ses avocates. Il avait été initialement condamné à trois ans avec sursis et 375 000 euros d’amende. «Il passe, a-t-elle poursuivi, d’une peine de culpabilité lourde à une peine plutôt symbolique, visant plus la négligence d’un patron, pas là pour contrôler ce qui se passait au club».

Enfin, Gilbert Sau, agent de joueurs, a écopé de dix-huit mois ferme, alors que Jean-François Larios, également agent, a pris six mois avec sursis. Bernard Almeras, intermédiaire de Sau est condamné à six mois ferme, 20 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction d’activité avec exécution provisoire. Licio D’Onofrio, ex-agent de joueurs et actuel dirigeant du club belge du Standard Liège, écope de six mois ferme, 200 000 euros d’amende, deux ans d’interdiction d’activité avec exécution provisoire. L’agent Edmond Adam, devra payer 30 000 euros d’amende et il est interdit d’exercer pendant cinq ans. Charles Camporo, ancien directeur sportif de Bordeaux est condamné à six mois avec sursis et 10 000 euros d’amende. L’agent Rolf Wegener et l’avocat Denys Angeloglou ont été relaxés. (Avec AFP)

Un président qui n’est pas au courant des faits et gestes au sein de son club ? Un voyage en Chine ? … Heu … on m’aurait menti ?!

Tiens bon Roland ! En espérant qu’une fréquence de RMC atteigne ta cellule …




« MUSE-ique » !

6082007

Les 20 et 21 juillet s’est déroulée la première édition d’un nouveau festival à Angoulême : la Garden Nef Party (www.gardennefparty.com). La Ferme des Valettes est un site idéal pour ce genre d’évènement puisque un terrain en légère pente fait figure de tribune naturelle. Alors que les nuages et la pluie avaient semé le doute dans la matinée, le soleil a fait son apparition en début d’après-midi. Résultat, un temps parfait pour un concert en extérieur.

scène Garden Nef Party à Angoulême

Départ en fin d’après-midi après la débauche des amis précédé d’un arrêt « MUSE-ette » en provenance de producteur du coin. Sur la route nous fûmes doublé, en autre, par une Ferrari dans un premier temps (quoi de plus normal) mais ensuite par une Renault 16 TL droit sortie d’un « MUSE-ée » ! Pas moyen de la suivre, son pilote devait être bien pressé. On pensait la revoir au bord de la route le moteur en feu … mais non. Sur le trajet on apprend la rumeur que Brad Pitt et Angelina Jolie sont en Charentes, bien sûr personne n’y a cru. Certains ont dû abuser de « MUSE-cat » !

le site de la Ferme des Valettes

A notre arrivée la scène était prête à accueillir Albert Hammond Jr., un des groupes avec Mumm Ra et !!! (Chk Chk Chk), qui précédait le groupe vedette : MUSE ! Albert n’a pas « aMUSE-é » la galerie avant que MUSE ne monte sur scène. Le groupe anglais a mis le feu à la Ferme des Valettes sans attendre. Il a enchaîné des morceaux du nouvel album « Black Holes & Revelations » ainsi que d’autres succès. Les murs d’enceintes ont vibré et les jeux de lumières illuminés les « MUSE-iciens » et leurs 10 000 spectateurs.

Albert Hammond Jr. scène

Les organisateurs reconnaissent avoir un déficit de plusieurs milliers d’euros. Il leur manquait entre 5OO et 1500 entrées pour rentrer dans leurs frais. Des subventions plus généreuses sont attendues pour les prochaines éditions. En espérant que la qualité de la programmation « MUSE-icale » n’en sera pas remise en cause.

Il est strictement interdit de prendre des photos et/ou vidéos … sous peine de se faire confisquer son appareil et enfin de le récupérer à la fin du concert. Cet article a éré rédigé sans muse.

… Au fait, on a appris quelques jours après par les médias que Brad Pitt, Angelina Jolie et leurs enfants ont bien passé une semaine en Charentes. Comme quoi !







Le Plus Complet des Guides ... |
kimou-serveur |
ummotest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BLOG VERT ET ROUGE
| Blog Warhammer
| Mon tch'ot Blog !