OM « droit au trou »

17102007

Source : lequipe.fr

 La cour d’appel d’Aix-en-Provence a revu à la baisse mercredi les condamnations dans l’affaire des transferts suspects de l’Olympique de Marseille entre 1997 et 1999. Rolland Courbis qui avait été condamné dans un premier temps à trois ans et demi de prison ferme et 375 000 euros d’amende pour faux, usage et complicité de faux, complicité et recel d’abus de biens sociaux, a vu sa sanction réduite à deux ans ferme (un an ferme et un an de révocation de sursis) et 200 000 euros d’amende. Il échappe surtout à ce qui aurait constitué le pire à ses yeux : une interdiction d’exercer dans le football pendant cinq ans. Le coach de Montpellier dispose désormais de cinq jours pour se pourvoir en cassation. Une saisine qui est suspensive et lui permettrait de rester en liberté, sauf en cas de mandat de dépôt demandé par la Cour.

«Je suis content et satisfait d’avoir été partiellement entendu, mais entendu quand-même, et de pouvoir continuer à exercer mon métier, a-t-il réagi. Pour ce qui est des peines, nous allons discuter avec nos avocats, compte-tenu du fait que, voici 17 ans de cela, j’ai déjà fait trois mois et demi de préventive». Ses avocats vont tenter de négocier un aménagement de sa peine de prison, théoriquement envisageable uniquement jusqu’à un an ferme, et lui permettre ainsi de continuer à coacher. «Nous espérons qu’il pourra terminer la saison à Montpellier», a déclaré l’un de ses avocats, Me Frédéric Monneret.

L’actionnaire principal du club, Robert Louis-Dreyfus, absent de l’audience en raison d’un déplacement en Chine, a été condamné à dix mois de prison avec sursis et à une amende de 200 000 euros pour abus de biens sociaux. «Nous constatons une réduction considérable de la peine. C’est un pas énorme fait en faveur de Robert Louis-Dreyfus, même s’il est insuffisant et que l’on aurait souhaité la relaxe», a réagi Me Sophie Bottaï, l’une de ses avocates. Il avait été initialement condamné à trois ans avec sursis et 375 000 euros d’amende. «Il passe, a-t-elle poursuivi, d’une peine de culpabilité lourde à une peine plutôt symbolique, visant plus la négligence d’un patron, pas là pour contrôler ce qui se passait au club».

Enfin, Gilbert Sau, agent de joueurs, a écopé de dix-huit mois ferme, alors que Jean-François Larios, également agent, a pris six mois avec sursis. Bernard Almeras, intermédiaire de Sau est condamné à six mois ferme, 20 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction d’activité avec exécution provisoire. Licio D’Onofrio, ex-agent de joueurs et actuel dirigeant du club belge du Standard Liège, écope de six mois ferme, 200 000 euros d’amende, deux ans d’interdiction d’activité avec exécution provisoire. L’agent Edmond Adam, devra payer 30 000 euros d’amende et il est interdit d’exercer pendant cinq ans. Charles Camporo, ancien directeur sportif de Bordeaux est condamné à six mois avec sursis et 10 000 euros d’amende. L’agent Rolf Wegener et l’avocat Denys Angeloglou ont été relaxés. (Avec AFP)

Un président qui n’est pas au courant des faits et gestes au sein de son club ? Un voyage en Chine ? … Heu … on m’aurait menti ?!

Tiens bon Roland ! En espérant qu’une fréquence de RMC atteigne ta cellule …




« MUSE-ique » !

6082007

Les 20 et 21 juillet s’est déroulée la première édition d’un nouveau festival à Angoulême : la Garden Nef Party (www.gardennefparty.com). La Ferme des Valettes est un site idéal pour ce genre d’évènement puisque un terrain en légère pente fait figure de tribune naturelle. Alors que les nuages et la pluie avaient semé le doute dans la matinée, le soleil a fait son apparition en début d’après-midi. Résultat, un temps parfait pour un concert en extérieur.

scène Garden Nef Party à Angoulême

Départ en fin d’après-midi après la débauche des amis précédé d’un arrêt « MUSE-ette » en provenance de producteur du coin. Sur la route nous fûmes doublé, en autre, par une Ferrari dans un premier temps (quoi de plus normal) mais ensuite par une Renault 16 TL droit sortie d’un « MUSE-ée » ! Pas moyen de la suivre, son pilote devait être bien pressé. On pensait la revoir au bord de la route le moteur en feu … mais non. Sur le trajet on apprend la rumeur que Brad Pitt et Angelina Jolie sont en Charentes, bien sûr personne n’y a cru. Certains ont dû abuser de « MUSE-cat » !

le site de la Ferme des Valettes

A notre arrivée la scène était prête à accueillir Albert Hammond Jr., un des groupes avec Mumm Ra et !!! (Chk Chk Chk), qui précédait le groupe vedette : MUSE ! Albert n’a pas « aMUSE-é » la galerie avant que MUSE ne monte sur scène. Le groupe anglais a mis le feu à la Ferme des Valettes sans attendre. Il a enchaîné des morceaux du nouvel album « Black Holes & Revelations » ainsi que d’autres succès. Les murs d’enceintes ont vibré et les jeux de lumières illuminés les « MUSE-iciens » et leurs 10 000 spectateurs.

Albert Hammond Jr. scène

Les organisateurs reconnaissent avoir un déficit de plusieurs milliers d’euros. Il leur manquait entre 5OO et 1500 entrées pour rentrer dans leurs frais. Des subventions plus généreuses sont attendues pour les prochaines éditions. En espérant que la qualité de la programmation « MUSE-icale » n’en sera pas remise en cause.

Il est strictement interdit de prendre des photos et/ou vidéos … sous peine de se faire confisquer son appareil et enfin de le récupérer à la fin du concert. Cet article a éré rédigé sans muse.

… Au fait, on a appris quelques jours après par les médias que Brad Pitt, Angelina Jolie et leurs enfants ont bien passé une semaine en Charentes. Comme quoi !




Finir en beauté

30072007

Le mois de juin fut mouvementé avec les rédactions de mes rapports de stage en français et anglais pour les universités française et finlandaise ainsi que pour mon entreprise d’accueil. Accompagné du fils du patron nous avons aussi traversé la FINLANDE d’Ouest en Est pour réaliser deux interventions en une longue et agréable journée via Mikkeli jusqu’à Kitee près de la frontière russe. Et enfin la soutenance de mon stage en vidéoconférence pour conclure cette magnifique expérience universitaire à l’étranger.

Afin de finir mon séjour en beauté j’ai passé mes derniers jours sur le sol finlandais dans la capitale : Helsinki. Du trajet en train en passant par l’hôtel modeste mais en plein centre ville jusqu’à la découverte des recoins de la ville, ces derniers moments furent très agréables mais aussi nostalgiques. Malgré un temps majoritairement nuageux et parfois même pluvieux, j’ai pu marcher des kilomètres durant afin de parcourir le centre d’Helsinki. De la gare à mon hôtel, du port à la grande place, j’ai pu admirer l’architecture et les nombreux espaces de verdure de la ville. En effet on pourrait penser que le centre d’Helsinki est immense. A l’image de Tampere, les villes en Finlande sont à taille humaine. Elles sont calmes et agréables avec de nombreux parcs.

En FRANCE nous avons la Tour Eiffel, en FINLANDE ils ont leur cathédrale. En plein coeur de la ville qu’elle surplombe, je l’appelle la « grande dame blanche ».

la cathédrale d'Helsinki cathédrale d'Helsinki

Helsinki n’est pas dépourvue en cathédrale, voici la cathédrale Uspenski qui elle aussi est située sur une bute qui domine le port.

cathédrale Uspenski cathédrale Uspenski
Le vieux port est le centre névralgique de la capitale. Outre le port en lui-même, on y retrouve le Palais Présidentiel, le musée de la ville, le City Hall, le fameux et traditionnel « Kauppa-Halli » ainsi que le marché journalier sur le port. Il y avait un monde fou sur le marché du port. Des étalages gigantesques de fruits et légumes dont les mouettes raffolent. Surtout les cerises et les petits poissons grillés ! Les mouettes se positionnent sur les installations des commerçants et plongent en piqué dans vos assiettes. Je peux vous dire que j’ai jamais autant surveillé mon assiette de paëlla. En plus des mouettes kamikases, les pigeons et moineaux (plus modérés !) étaient de la partie pour manger tout ce qui trainait sur les tables ou sur le sol. Des scènes mémorables ! J’ai également rencontré des oies bernaches à proximité du port mais aussi en grand nombre dans les parcs … attention où vous mettez les pieds !

le port d'Helsinki oies bernaches et leur progéniture
Après ces derniers jours en FINLANDE, direction l’aéroport d’Helsinki pour rejoindre le sol français. Le temps du vol au-dessus d’une mer de nuages m’a permis de faire le bilan : un stage vraiment intéressant et innovant, un cadre de vie et de travail exceptionnel, la découverte d’un pays et d’une population très accueillante.

mer de nuages ... avec le soleil

Pour ceux qui m’avaient demandé avec le sourire si je travaillais en FINLANDE, à priori oui ! J’ai obtenu une note plus que satisfaisante pour mon stage et par la même occasion validé mon D.U.T. . L’année prochaine : Licence Professionnelle dans le même domaine ou dans le domaine des énergies renouvelables si désistements.




Tampere. What else ?

9062007

Après de 2 mois et demi de vie étudianto-touristique dans la ville élue la plus touristique de Finlande, je vous propose quelques photos provenant du site internet de la ville et de mes balades.

La ville est située entre 2 lacs séparés d’un dénivelé de 16 mètres. Cette localisation s’explique. L’énergie hydro a permis la construction de l’entreprise Finlayson (textile) et donc l’essor de Tampere.

le coeur de la ville Tampere. What else ? dans Stage Socrates - Tampere (FINLANDE) 09-cit10 11-cit10 dans Stage Socrates - Tampere (FINLANDE) 30-pis10

L’artère principale est pavée et mesure plus d’1 km. On y retrouve en son centre la place principale, Keskustori, et au bout une superbe église orthodoxe ainsi qu’une esplanade.

p1000910 p1000911 p1000912 p1010311

La ville est parsemée de magnifiques parcs, bâtiments en briques rouges, églises, … bref une ville à voir ou à vivre !




Comme un symbole …

9062007

… les couleurs françaises s’affichent dans le ciel de Tampere. Vue de ma chambre à 02:00 am.

vue de ma chambre à 02:00 am




Du Coq à l’HÄME

20052007

En ce magnifique samedi nous, Pierre, Clémentine (sa copine qui l’a rejoint) et moi, avons loué une voiture (Volvo C30 + GPS) pour nous rendre dans la région de l’Häme.

Départ tôt le matin direction Hämeenlinna, la capitale de cette région, qui se situe à 80 km au sud de Tampere. Balade autour du château médiéval construit à la fin du 13ème siècle, magnifiquement conservé et bordé par le lac Vanajasevi. Autour de ce château on peut trouver aussi de nombreux musées tels que celui de l’artillerie et de la prison. C’est aussi la ville natale du plus célèbre compositeur finlandais, Jean Sibelius (voir article « musique finlandaise »).

Du Coq à l'HÄME dans Stage Socrates - Tampere (FINLANDE) p1010010 p1010011 dans Stage Socrates - Tampere (FINLANDE) hame_c10
En milieu de matinée nous partons pour le parc d’Aulanko à 5 km du centre ville. Encore un des trésors de beauté que comporte la Finlande. D’ailleurs les industriels ne s’y sont pas trompés car on peut y trouver pas moins de 3 golfs sur ce domaine. Afin d’avoir une vue grandiose nous sommes montés au belvédère puis à la tour d’observation. Pas besoin d’en dire trop à ce sujet … les photos ne remplacent pas la sensation vécue mais font office de bel échantillon.

p1010110 p1010111 p1010112 p1010113
Retour au château pour sa visite. Certaines salles ont été aménagées en musée. D’où notre surprise de voir exposés des équipements de Hockey, des déguisements de Star Wars ou autres choses surprenantes dans un château médiéval ! Sinon nous avons essayé de nous immiscer dans un groupe mais sans intérêt car le guide faisait la visite en finnois …. loupé !

Au menu du déjeuner : spécialité finlandaise, le Hesburger ! L’équivalent du Quick en France. Cependant nous avons mangé sur la jolie place principale d’Hämeenlinna avec toujours un grand soleil : le temps parfait.

p1010114
L’après-midi fut riche en connaissances. Dans un premier temps visite du musée de la prison qui se situe bien sûr dans l’ancienne prison. Elle fut effective de 1871 jusqu’en 1993. Ce fut la première prison finlandaise avec des cellules. Cette visite a permis de lancer quelques répliques cultes de la série TV Prison Break … on s’y croyait !

p1010115 p1010116
Ensuite direction Kalvola à 25 km au nord d’Hämeenlinna pour visiter le musée du verre, une des spécialités de la région. Iittala est un des grands noms du verre en Finlande. Le musée permet d’apprécier de magnifiques oeuvres d’arts (verres de toutes sortes, carafes mais aussi des couverts) ainsi que la technique et les outils utilisés pour leurs conceptions. Nous aurions souhaité voir sous nos yeux une réalisation mais ce ne fut pas au programme.

p1010210 p1010211
Enfin retour vers Tampere. L’heure de rendre la voiture n’était pas encore venue. Nous nous sommes alors rendu au bord de l’immense lac Näsijärvi que nous avions apprécié en partant pour la Laponie (voir article « Séjour en Laponie »). Beaucoup de vent mais cela fait parti des éléments rencontrés avec le soleil, l’eau, les rochers et la verdure au bord cette immense étendue d’eau.

p1010212
Une superbe journée ! Il faut dire que nous avons de la chance puisqu’après la Laponie, le temps était encore avec nous.

Pour finir voici un écureuil finlandais avec sa pomme de pin à côté de mon logement juste avant le départ.

p1010012




Musique finlandaise

1052007

La musique finlandaise est souvent mélancolique et parfois même obscure. Cette mélancolie provient surement des longs et rigoureux hivers lorsque la nature semble être morte.

Plusieurs compositeurs, chefs d’orchestre, groupes et chanteurs ont acquis de la popularité à l’étranger. Par exemple le compositeur JEAN SIBELIUS, le chef d’orchestre et compositeur ESA-PEKKA SALONEN et la chanteuse d’opéra KARITA MATTILA sont assez connus en dehors de la Finlande. Des groupes comme THE RASMUS, HIM, THE 69 EYES, NIGHTWISH, APOCALYPTICA, NEGATIVE, LORDI, DARUDE et BOMFUNK MC’S sont (plus ou moins !) célèbres. Un groupe finlandais de musique Folk, VÄRTTINÄ, a composé pour la comédie musicale Lord of the Rings qui a débuté à Toronto en Mars 2006. Cependant le Heavy Metal et le Rock sont prépondérants dans la culture musicale finlandaise. D’ailleurs le groupe LORDI a remporté l’Eurovision l’an passé. Ce fut la première victoire finlandaise ! Ce même évènement se tient ce week-end à Helsinki. Il y a d’autres types de musique en Finlande mais le Metal et le Rock demeurent les plus appréciés chez les jeunes.

Voici quelques morceaux pour illustrer cet article :

Esa-Pekka Salonen

Karita MattilaNyt syttyy valot tuhannet

The RasmusIn the shadows

NightwishWishmaster

ApocalypticaUnforgiven

The 69 eyesThe chair

VärttinäUkko lumi




Séjour en Laponie

26042007

Pour ce périple, les trois girondins et moi-même avons loué une voiture. De préférence logeable et confortable : Opel Astra Break accompagnée d’un GPS … nous en reparlerons. Ci-dessous la carte satellite de la Finlande agrémentée de notre itinéraire.

cartesatelliteblog2.bmp

Vendredi 8:00 am : le coffre de la voiture est tout juste suffisant pour y placer nos affaires … heureusement que nous avions choisi un break … et pourquoi pas un bus ?! Le temps d’étudier et comparer la géométrie du coffre et de nos sacs (pleins à craquer) … départ 8:45 am. GPS en mode français, la voix de la jeune femme ne s’est pas faite attendre. Direction l’autoroute, via Jyväskylä, jusqu’à Oulu. Temps superbe ! Après seulement quelques kilomètres nous longeons le lac Näsijärvi (järvi = lac) au nord de Tampere : « pourquoi aller si loin lorsqu’il y a un tel cadre à côté de chez nous ? ». Les quatre conducteurs se relaient pendant près de 7h. Arrivée à Oulu vers 3:OO pm au bord du Golfe de Botnie. Notre chalet se situe à 150 mètres de la plage. Le temps pour nous d’admirer l’horizon où se dessinent des éoliennes, marcher sur l’eau (la glace) et rentrer au chaud !

Ci-après : pause déjeuner au bord d’un lac, l’escalier menant en haut du phare et couché de soleil vu du phare donnant sur le Golfe de Botnie à Oulu. p1000652.jpg p1000672.jpg p1000694.jpg

Samedi 8:00 am : départ du camping. Direction la Laponie via Kemi, Rovaniemi, Kemijärvi et Ruka. Quelques kilomètres avant Kemi, la dame (très polie) du GPS nous indique à droite. Quelques minutes après nous nous retrouvons sur une piste. De la terre et des cailloux bien tassés permettent d’y rouler sans difficultés sur près de 200 km jusqu’à Rovaniemi. Nous voyons nos premiers rennes au bord de la route mais sans le Père Noël ! A l’aide du GPS nous programmons un parcours pour rejoindre Ruka en évitant Kemijärvi. Pas de soucis un itinéraire est trouvé … en route ! Après la pause déjeuner, nous bifurquons sur une piste (quoi de plus normal après la première expérience matinale ?). Au bout de 20 minutes, la dame (en mode anglais, pour nous perfectionner) nous dit tout naturellement : « Take a ferry ». 50 cm de glace, pas de ferry bien sûr … demi-tour. Résultat : passage par Kemijärvi (par la route). Avant Ruka, randonnée dans le parc d’Oulanka connu pour son célèbre circuit de l’ours (80 km). Aller-retour vers les chutes d’eau de Jyrävä (8 km) à travers la forêt enneigée et le long des falaises abritant des rapides : magnifique ! Arrivée dans notre chalet à Ruka, 2 km en aval de la station de ski où culmine à 465 m le mont Ruka en début de soirée.

Ci-dessous : un immense marécage, nos premiers rennes, pont suspendu dans le parc d’oulanka, cours d’eau et rapides, empreinte fraiche d’un renne rencontré quelques mètres plus loin et cascade de Jyrävä.

p1000712.jpg img0540.jpg p1000742.jpg p1000771.jpg p1000787.jpg p1000796.jpg p1000801.jpg p1000811.jpg

Dimanche 9:00 am : Motivés depuis la veille pour effectuer 2 heures de motoneige … nous sommes vite refroidis lorsque le responsable indique que la saison pour cette activité est clause depuis 2 semaines. Heureusement nous avions amené 2 luges ! Direction la station de ski, la piste de luge et 2 heures de glisse ponctuées par une tempête de neige soudaine ! Retour au chalet pour un repas chaud. Départ en début d’après-midi vers Kuopio, via Kuusamo et Kajaani, en Savonie du Nord. Arrivée à 6:15 pm. La réception de l’auberge de jeunesse a fermé depuis 15 minutes. Un coup de fil au responsable qui nous rejoint rapidement afin de s’installer. Dans un bar nous demandons où manger sans se ruiner. Dans le restaurant le barman est français ! Nous le rejoignons, pour finir notre discussion entamée pendant le repas, à son comptoir. Un café, discussion autour de la Finlande et de la France … et au lit.

Pendant et après la tempête …

p1000823.jpg p1000838.jpg

Lundi 10:00 am : Rendez-vous sur la place principale où se tient tous les jours (sauf le dimanche) le marché et kaupa-halli (les halles). Achat de la spécialité de la région : le kalakukko. Pain de seigle fourré avec du poisson et du porc dégusté sur le retour au déjeuner. Retour à Tampere à 4:00 pm le temps de décharger la voiture, de l’aspirer et de la ramener : 4:55 pm pour 5:00 pm.

La place principale de Kuopio avec ses halles, son marché, sa statue et un magnifique bâtiment an arrière plan.

dsc00391.jpg
Paysages grandioses, temps idéal pendant 4 jours, aucun contre-temps … vraiment un superbe séjour !

Bilan de la location voiture : AUCUN papier nécessaire (pas de carte d’identité, pas de permis, … !), aucune vérification au retour et le bidon d’1 L d’huile acheté (réservoir presque à sec !) remboursé sans problème. Vive la confiance ! Sans le GPS nous y serions encore et nous n’aurions pas pu tout faire. Outil indispensable pour ce genre de périple : 1900 km en 4 jours !




La Guerre Froide

23042007

Rappel des faits :

La Grande-Alliance entre les États-Unis et l’URSS contre les nazis n’a pas résisté longtemps. 1947 marque le début de la formation des blocs autour des deux superpuissances : le monde devient bipolaire et plonge dans la guerre froide. La notion de guerre froide souligne l’incompatibilité des idéologies marxiste-léniniste d’une part et capitaliste-libérale d’autre part. Cette expression insiste sur la bipolarité du monde, partagé entre les deux idéologies: à l’Est le communisme, à l’Ouest le capitalisme. Cette guerre est froide car il n’y a pas d’affrontement direct entre les deux grands, mais des affrontements par pays interposés qui reflètent bien la rivalité idéologique. Ces conflits prennent aussi bien des caractères militaires, économiques ou politiques. La guerre froide débute en Europe dès 1947 avant de s’étendre en Asie. La période de la guerre froide s’achève en 1956 quand Khrouchtchev propose aux Américains la coexistence pacifique.

Reconstitution :

Evènement : Championnat du Monde d’Hockey sur glace catégorie 18 ans (nés en 89 – 90)

Poule A : matchs à Rauma (USA, Canada, Russie, Allemagne et Lettonie)

Poule B : matchs à Tampere (Finlande, République-Tcheque, Suede, Slovaquie et Suisse)

 

Phases finales à Tampere

Lieu : Jäähalli : Salle partagée par les 2 clubs de hockey sur glace de la ville : Ilves et Tappara. Les habitants de Tampere ont l’obligation de choisir leur équipe favorite et ce n’est pas rien ! Ils supportent la même équipe toute leur vie et lors d’entretiens d’embauche le sujet est parfois abordé. Pour les amateurs de football c’est une situation similaire à celle de Milan (Italie) avec le Milanc AC et l’Inter de cette même ville. Bref encore une superbe infrastructure sportive : capacité d’environ 3500 places, un grand parking et une galerie qui entoure le « chaudron ».

p1000499.jpg

Date : Dimanche 22 Avril !

14h00 : match pour la médaille de bronze opposant la Suede au Canada

Les suédois ne sont pas trop appréciés en Finlande (d’autant plus que la Suede a battu la Finlande lors des matchs de poule). Le public nous l’a vite fait comprendre. Des gamins ont même agité un grand drapeau de la Finlande à l’entrée des joueurs vêtus de jaune et bleu, visiblement cela a aussi plu aux adultes. Ci-dessous l’échauffement avec une vue d’ensemble de la salle et le face à face lors de la remise des récompenses. Remarquez le périmètre de sécurité nécessaire pour calmer les 2 photographes présents !

 

p1000540.jpg p1000560.jpg

A l’issu d’un match prolifique (Suede 8 – 3 Canada) et animé (c’est même pas marrant avec les casques !) la Suede termine donc troisième de ce championnat du monde.

Pour nous c’est la mi-temps. Le temps de s’enfiler un cornet de pop-corn caramel et une bière nous voici de retour pour le « très grand match » (ne jamais en rajouter comme la chaîne cryptée ..). En effet, les supporters américains mais surtout russes croisés dans la galerie sont bien présents et se font entendre dans les tribunes. C’est ici que le titre de cet article prend tout son sens. Deux grandes nations s’affrontent pour un titre. Ci-après échauffement, présentation et joie après le but.

p1000583.jpg p1000598.jpg p1000604.jpg

L’arbitre au téléphone. »Allo ? Madame LAGARE de Lyon ? ». Blague à part, le hockey est un sport majeur en terme de technologie : caméras dans le but, appel à la vidéo, 6 arbitres au total … mais que fait le football ?!

p1000619.jpg

En fin de match la tension est à son comble … il reste quelques minutes à jouer : score de parité.

p1000628.jpg

Résultat : Victoire finale de la Russie devant les USA 6 à 5.

Classement général de cet évènement :

1. Russie 2. USA 3. Suede 4. Canada 5. Slovaquie 6. Suisse 7. Finlande 8. Allemagne 9. Rep. Tcheque 10. Lettonie

Conclusion :

Certes, c’est ce qui se fait de mieux à leur âge à l’échelle mondiale mais avoir un tel niveau à 17 – 18 ans c’est impressionnant. D’ailleurs vu certains gabarits (ex : 1m98 pour 93kg mais en moyenne 1m83 pour 80 kg) ça fait peur à cet âge. Sincèrement je pense que les Taureaux de Feux de Limoges ne tiendraient pas la distance (ou du moins la différence d’âge ne serait pas flagrante sur le terrain !).

Vraiment deux matchs de très haut niveau agréables à suivre.




I.S.G.

16042007

Du bleu encore du bleu ! Non je ne vous parle des yeux des finlandaises mais bien de la couleur du ciel depuis quelques jours. Comme l’a dit un grand philosophe (dont je tairais le nom) lors d’un magnifique dimanche dans un petit village français : « Le soleil est ensoleillé aujourd’hui » avant d’ajouter par la même occasion : »Bip Bip ! ». Certes en France il fait beau mais nous ne sommes pas en reste à Tampere : pas un nuage à l’horizon (20°C).

 

Ce fut un temps idéal pour participer à l’ « International Student Gathering » (rassemblement des étudiants internationaux) qui se tenait ce week-end.

 

En voici la recette :

  • rendez-vous samedi à 10h dans un amphi à TAMK pour le pointage et la composition des équipes (5 étudiants + 1 tuteur). Composition de mon équipe : deux français (dont moi), une anglaise, un belge, une slovaque et la tutrice lithuanienne.

  • Déjeuner (à 10h45 !)

  • 13h : début des défis, 8 au total :

 

  • tir à la corde
  • mettre le maximum de pièce dans un bocal en les coinçant entre ses cuisses
  • relais : guider une personne les yeux bandés, porter deux personnes (dont une slovaque d’au moins 70 kg !) et lancer une botte le plus loin possible mais entre ses jambes.
  • taper un sms avec le langage IRC et ajouter des smyleys et le plus d’abbréviations possibles
  • la langue finnoise : avec une série de lettre, écrire le maximum de mots
  • écrire puis interpréter un rap
  • le serpent : en file indienne, seul le dernier a les yeux ouverts et guide en tapant sur l’épaule de l’avant-dernier, etc… le long d’un parcours semé d’embuches
  • blind test avec uniquement des artistes finlandais (classique, darube, the rasmus, nightwish, etc.)
  • 19h : restaurant / nightclub « RUMA » : have a drink, dinner and fun of course !
  • Dimanche 12h : départ en bus pour une visite touristique de la ville.

 

  • Première escale sur les hauteurs dans un parc au bord du lac Näsijärvi pour un picnic.Temps magnifique, vue grandiose, … what else ?! Un regret : le blouson et pas mes lunettes de soleil …

p1000452.jpg p1000456.jpg

 

  • Deuxième escale : au coeur de la ville. Au bord du « rapide » qui relie les deux lacs. Les bâtiments en brique rouge font partis de Finlayson. Le « Legrand de Limoges » mais dans le textile.

p1000465.jpg p1000460.jpg

  • Troisième et dernière escale : sur les hauteurs de la ville. Un endroit paradisiaque où les personnes qui y habitent sont de gros veinards. D’un côté le lac Näsijärvi et de l’autre le lac Pyhäjärvi. De l’eau et de la verdure à perte de vue tout en dominant la ville. Tout ça à 2 km du centre ! Face au soleil, les photos sont surexposées mais cela vaut quand même le coup d’oeil. Les 4 frenchies de gauche à droite : Marine, Pierre, Jérôme et moi.

p1000475.jpg p1000477.jpg

 

Avant de reprendre le bus direction TAMK, photo de groupe des étudiants internationaux, de gauche à doite : … (non je plaisante !) puis des tuteurs (tous ou presque finlandais).

p1000478.jpg p1000486.jpg







Le Plus Complet des Guides ... |
kimou-serveur |
ummotest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BLOG VERT ET ROUGE
| Blog Warhammer
| Mon tch'ot Blog !